Théâtre Molière

Sète

Construit en 1904 sous la direction de l’architecte Antoine Gour, inscrit à l’inventaire des monuments historiques, le théâtre Molière abrite depuis 1993 la scène nationale de Sète qui accueille 60 000 spectateurs et produit 160 représentations par an. Sa réhabilitation a permis de faire coïncider les enjeux parfois contradictoires d’une conservation patrimoniale et d’un usage contemporain du spectacle vivant et de témoigner de la permanence des formes théâtrales.

Là où le programme mettait essentiellement l’accent sur la restauration en dissociant la rénovation patrimoniale de la mise à niveau des équipements scéno-techniques, la proposition du collectif arguemente pour un projet global et un renfort de l’outil culturel par l’aménagement de nouveaux espaces de création (salle de rencontre, salle de répétition, espaces complémentaires). La réponse intègre également la réalisation d’un théâtre provisoire de quatre cents places pour que l’activité de la scène nationale ne soit pas interrompue durant la période des travaux. Implantée dans un ancien chai, cette scène éphémère a été réalisée en bois et en quatre mois. Elle a en partie été construite avec des matériaux de récupération (dessous du parterre et fauteuils de l’ancien théâtre).

Statut

Livré

Date

2013

Localisation

Sète

Maîtrise d'ouvrage

Communauté d'agglomération du bassin de Thau

Maîtrise d'oeuvre

Fabre et Speller mandataires, Huit et demi, Scène , Sp2i, Brizot Masse, Studio DAP

Programme

Rénovation du bâtiment et restrcuturation des équipements scénotechniques, création d'un théâtre provisoire

Surface

1 500 m²

Coût

Théâtre : 12 629 796 euros HT , chai : 540 000 euros HT , Total : 13 169 796 euros HT

Mission

Base + OPC